Une décision historique est possible

Home / Communiqué de presse / Une décision historique est possible

Le Comité « Oui à l’initiative pour une économie verte » est satisfait des résultats du sondage SSR publiés aujourd’hui. L’initiative répond à une préoccupation majeure de la population. Le comité mettra tout en œuvre pour démasquer la campagne misant sur la peur et dénuée de tout fondement que les opposants à l’initiative mènent à coup de millions. Car une décision historique est possible.

61% des sondés sont en faveur de l’économie verte : si on avait voté le 6 août 2016 sur l’initiative pour une économie verte, celle-ci aurait été largement acceptée par la population, ainsi qu’en témoigne le premier sondage SSR-SRG sur les votations du 25 septembre 2016, effectué par l’institut gfs.bern. Le Comité « Oui à l’initiative pour une économie verte » se sent renforcé par ces résultats. L’initiative répond à une question qui préoccupe beaucoup la population, comme le montre également un autre sondage réalisé sur mandat du comité : il présente un taux d’acceptation des différentes revendications de l’initiative encore plus élevé.

L’initiative pour une économie verte a pour objectif de rendre l’économie durable d’ici à 2050. L’argument le plus largement reconnu en sa faveur est qu’il faut diminuer la consommation de ressources naturelles afin de préserver les bases existentielles des générations futures : il est approuvé par 84% des sondés. Un Oui à l’économie verte est donc un Oui aux générations futures : une majorité de la population qui vivra en 2050 a moins de 18 ans aujourd’hui, voire n’est pas encore née.

L’initiative pour une économie verte permet à la Suisse de rejoindre des pays comme la Finlande ou l’UE, qui se sont déjà fixé pour objectif une économie durable d’ici 2050. De même, nombreuses sont les entreprises – dont les 200 membres du World Business Council for Sustainable Development –  qui poursuivent déjà cet objectif depuis longtemps. Le sondage gfs confirme que l’utilisation durable des ressources est un principe évident pour de larges pans de la population, et cela bien au-delà des frontières partisanes. La composition du Comité « Oui à l’initiative pour une économie verte » reflète le soutien croissant dont bénéficie l’initiative : cette large alliance réunit aussi bien les milieux économiques qu’environnementaux, la protection des consommateurs, les syndicats et les partis jusque dans le camp bourgeois (Vert’libéraux, Parti évangélique suisse, PDC canton GE, PBD canton VD).

Suite aux résultats de ce sondage, il est à parier que les opposants sous la houlette d’economiesuisse vont intensifier leur campagne, fondée non pas sur des faits mais sur la peur. Il s’agit maintenant de la contrer. Une économie suisse durable et efficace avec les ressources ? Non seulement c’est possible, mais tout le monde y gagne : l’environnement, les consommatrices et consommateurs… et l’économie. Car l’innovation et les nouvelles technologies créent des emplois locaux et renforcent notre place économique. Même le Conseil fédéral le reconnait. Il soutient l’objectif de l’initiative « empreinte écologique = 1 » dans son Masterplan Cleantech. La mise en œuvre des engagements que le Conseil fédéral a déjà pris dans le cadre de l’accord parisien sur le climat suffirait par ailleurs à l’atteindre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *