Pour l’environnement

Home / Pour l’environnement

Au cours de ces dernières années, la Suisse a perdu sa position de leader en matière de protection de l’environnement et continue de couper dans ce budget, comme d’autres Etats d’ailleurs. L’initiative replace la Suisse en tête et l’incite à mieux faire.

La loi sur la protection de l’environnement est depuis longtemps dépassée et elle va pouvoir enfin être révisée. La Suisse peut ainsi rejoindre l’UE ou des pays comme la Finlande, qui se sont fixées l’objectif d’une économie durable en 2050.

BOOSTER LE RECYCLAGE

La montagne de déchets, qui s’élève toujours de plus en plus, doit être revalorisée. Actuellement, la Suisse est le deuxième plus important producteur de déchets en Europe, et ceci alors que son taux de recyclage est toujours insatisfaisant.

730 kg est la quantité de déchets générés par habitants en Suisse en 2015. C’est non seulement 28 kg de plus que l’année précédente, mais également plus que tous les autres pays européens, à l’exception du Danemark. A l’heure actuelle, la moitié de ces déchets sont incinérés alors qu’une partie pourrait encore être recyclée. L’initiative veut arrêter ce gaspillage en œuvrant pour un meilleur taux de recyclage.

LABELS ET NORMES

Bois domestiques au lieu de bois provenant de forêts tropicales, huile de colza de nos champs suisses au lieu de l’huile de palme : les étiquettes et les normes permettent une protection efficace de l’environnement, ici et à l’étranger.

Environ 70 % de l’impact écologique de la Suisse est causé à l’étranger. Cela signifie que la Suisse participe (indirectement) à la destruction de la forêt tropicale, tandis que l’UE interdit déjà l’importation de bois illégal.